Je m'appelle Alisa Perne. Mon ami Ray et moi sommes des vampires. S'il a du mal à s'habituer à sa condition de buveur de sang, mes cinq mille ans d'expérience font de moi un excellent professeur. Nous sommes les derniers de notre espèce... Du moins, c'est ce que je croyais. Les États-Unis sont la proie d'une vague de meurtres sanglants. Mon petit doigt me dit que d'autres vampires sont dans le coup. Si c'est le cas, c'est à moi d'arrêter le massacre... Et ça ne va pas être beau à voir.


Après un premier tome décevant, le second attendait sagement dans ma PAL et je n'étais pas plus pressée que çà de le lire. Je ne l'aurai pas cherché s'il n'avait déjà été dans ma PAL... c'est pour dire.
Je l'ai finalement lu assez vite, il faut dire que les tomes sont assez courts (200 pages environ). Mais sans beaucoup plus d'enthousiasme.

Le premier opus et surtout Alisa ne m'avaient pas séduite par son aspect moderne, seuls les souvenirs de la vie passée de celle-ci et la mythologie vampirique déployée à cette occasion avaient suscité de l'intérêt à mes yeux. Ici rien de tout çà, on se contente du présent (en même temps Pike ne peut pas passer son temps à se répéter) (correction il le fait déjà en permanence au sujet de son héroïne qui est décidément trop belle et trop puissante pour un si petit corps sexy) (je caricature à peine).

Cependant l'intrigue est peu plus rythmée, suffisamment pour amener le lecteur au bout, mais de là à lui donner envie de lire la suite c'est une autre histoire...

Définitivement je n'accroche pas avec cette héroïne de Pike, rien à faire. Et clairement c'est un problème, je ne peux lire ces opus que d'un œil détaché, limite agacé. Il y a quelque chose de faux, de trop répétitif et de nullement attachant chez ce personnage qui m'empêche de me plonger dans les intrigues déployées (qui soient dit en passant ne sont pas extraordinaires non plus). Bref sans moi !

2.gif

Christopher Pike, La vampire, Tome 2 : Sang noir