Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.

 

Marina signe ma découverte de Carlos Ruiz Zafon dont j'avais pourtant beaucoup entendu parlé, et je dois dire que je suis sous le charme !

On suit avec plaisir et étonnement le jeune duo dans cette Barcelone empreinte de mystère.
Au-delà même de l'enquête principale Zafon impose une véritable ambiance et bien des fois dans la maison de Marina j'ai pensé à celle de Miss Havisham des Grandes Espérances ; la demeure un peu désuète où règne la tristesse, le deuil et le secret...

De la même manière j'ai aimé la relation entre Marina et Oscar, cette sensibilité du premier émoi, si proche de l'amitié, est parfaitement retranscrite sans compter sur l'attitude ambigüe de la jeune fille qui complique un peu les choses.

Au final je crois que l'adjectif qui convient le mieux à ce roman est "délicat". L'écriture est juste, poétique et fine.
Zafon nous emmène sans mal dans son univers et son ambiance où romance, mystère et fantastique se côtoient avec naturel.

Un roman pour les jeunes, et les moins jeunes, à savourer :)

Merci à Mélo qui fait voyager ce livre pour cette belle découverte !

65670873we4.gif

Carlos Luis Zafon, Marina