couv60314688.jpg Alors que la majorité des frères est désormais en couple, Butch souffre de plus en plus de sa solitude.
Il tente de compenser en prenant part aux combats contres les éradiqueurs mais son statut d'humain et sa "faiblesse" le mettent hors du coup, par précaution, les guerriers préfèrent ne pas risquer sa vie.
Cette mise à l'écart et son rejet par Marissa le poussent à un acte d'héroïsme qui tourne mal ; prisonnier des éradiqueurs, l'Oméga lui-même va se pencher sur son cas...

Pour ce quatrième tome le personnage masculin central est donc l'humain de la bande.
Malheureusement pour lui sa situation peu reluisante ne va pas aller en s'arrangeant au départ et il va avoir son lot d'expériences désagréables.

Comme habituellement chez Ward, c'est par la couple et la femme que la solution existe même si pour une fois c'est un peu plus complexe que çà.
Depuis les débuts, Butch a une relation particulière avec Viszs (V pour les intimes), et celui-ci va naturellement jouer un rôle dans la guérison de Butch.

Pourtant cette relation ambiguë m'a perturbé, tout comme le personnage de V qu'on découvre mieux dans ce tome. Ce n'est pas vraiment le problème de ce qu'il est ou de ce qu'il ressent, juste le fait qu'on nous laisse constamment dans le vague... Ward nous a habitué à être assez directe, pour ne pas dire crue, d'où cette sensation étrange.
De la même manière je n'ai strictement rien compris à son pouvoir-malédiction ! Mais bon, en arrivant en fin de tome, on a toujours les premières pages du tome suivant, le 5 concernera justement V, sûrement Ward se réserve pour la suite avec ce personnage...

J'ai moins accroché également à ce couple Butch / Marissa ; la vierge effarouchée et le mauvais garçon peu délicat. Un peu malsain même par moment.
La fin elle aussi m'a déçu. Ward se laisse aller à la facilité, aucune surprise !

Les seuls vrais points intéressants, et ils sont tout de même nombreux, sont la découverte de V, l'évolution de John, le problème des sympathes et surtout le fait que cette relation Butch - Marissa est prétexte à mieux comprendre les réactions des mâles envers leurs shellanes...

Pour résumer je ne suis pas fan de Butch même si à la base le point de vue d'un humain au milieu des frères guerriers était plutôt une bonne idée.
L'intrigue sur sa "contamination" est prenante, tout comme les nouvelles découvertes que l'on fait dans ce tome mais la relation Butch - Marissa ne m'a pas séduite outre mesure.

3.gif

J.R Ward, La Confrérie de la dague noire , tome 4 : L'amant révélé