couv50190113.jpg Alisa a 500 ans, elle est vampire et la dernière de son espèce.
Habituée à la solitude et à la discrétion elle est intriguée quand un détective privé enquête sur elle et semble en savoir un peu trop. Qui donc est au courant de ce qu'elle est et la traque ouvertement ?
Au lieu de disparaître, elle décide d'en savoir plus mais seul le fils du détective est susceptible de lui permettre d'accéder à son dossier informatique. Alisa va donc devoir jouer les lycéennes adolescentes, se rapprocher de lui, assez pour le manipuler et mener son enquête...

Premier tome qui fait vraiment office de présentation avec une toute petite intrigue en sus.

On a ici une image différente du vampire, avec une vraie mythologie hindoue, intéressant et recherché donc pour la part origine.
Car le roman alterne les chapitres entre le passé d'Alisa (sa vie humaine puis ses premières années de vampire) et le moment présent. On comprend donc ce qu'est Alisa, d'où elle vient et ce qu'elle a vécu tout en avançant dans l'enquête présente.
Et malheureusement si la part "passé" est riche et originale on ne peut pas en dire autant de l'autre.

Cette vampire moderne, bien que narratrice ironique, est l'image même du vampire parfait : physique irréprochable, indestructible, force incroyable, tout vu, tout vécu, riche à foison... bref ennuyeux. Pour ne rien gâcher un tantinet prétentieuse... Elle manque de point faible, de vices imputables à son instinct ou à sa nature pour vraiment me plaire. Quel est l'intérêt d'un tel personnage ? Honnêtement mis à part sa répartie cinglante et son humour décalé, je ne vois pas, et çà ne maintient qu'un intérêt qui s'érode vite.

Certes le personnage possède des aspects intéressants : cruelle, narquoise limite odieuse, impitoyable mais bien trop parfaite et lisse sur le plan vampire pour être réellement attachante.
Les personnages secondaires quant à eux sont d'une nullité effarante ; creux, un peu à l'image du reste en somme...

Même si j'ai aimé globalement l'histoire des vampires, je me suis ennuyée.
Pas de sympathie pour Alisa et une intrigue assez plate, quasi-inexistante pour une grande partie du tome et le tout dans un langage un peu trop familier. Je pense que le style aussi a donc sa part dans cette lassitude, autant parfois quand il y a un vrai fond, quelque chose de prenant, je peux passer un peu outre (quoique ?) mais là non.

Le second tome attend dans ma PAL, j'ai peur de ne pas me précipiter !

2.gif

Christopher Pike, La vampire, Tome 1 : La promesse