Doux surnom qui sonne encore à mes oreilles rien qu'à le lire, je l'entend, là tout de suite, prononcé par plusieurs de mes amis (avec ou sans "e"), potes, connaissances...
Parce que j'en suis paraît-il, et le pire c'est que j'aime çà.

J'en suis même fière au fond. Aussi bien pour l'aspect affectueux qu'il peut avoir que quand il est donné avec une sincère animosité.
On le lance à la face de ma liberté, ma liberté de femme souvent vexante, de ma franchise toujours trop crue, de ma rébellion incessante, de ma tête dure, de ma fierté, de mon goût prononcé pour la contradiction, de mes prises de décision et de mon indépendance...

Je suis une connasse quand je dis le mal que tout le monde pense, même à mon sujet.
... quand je ris avec joie de quelqu'un qui le mérite même-si-çà-ne-fait-pas.
... parce que je sais souvent avec mes mots, taper là où çà fait mal, cerner où le bât blesse.
... parce que je n'ai pas peur de vexer, et encore moins de ce que l'on peut penser de moi.
... quand je fais rire les autres sur des sujets dont il ne faudrait pas.
... quand je refuse le compromis et ses jeux sociaux mensongers.
... parce que je dis "c'est de la merde" un peu trop souvent.
... parce que je sais aussi me faire des ennemis, sans chercher à arrondir les angles.
... quand même mes amis les plus proches m'apprécient autant qu'ils peuvent me détester.
... quand je donne ma pensée, sans l'enjoliver, et avec toute la non-diplomatie dont je suis capable.
... parce que j'ose le "non".
... parce que j'aime la vie dans tout ce qu'elle a de bon et que je ne m'en cache pas.

J'aime donc ces "connasse" adressés en chuchotant, sourire aux lèvres.
Ceux aussi plus durs, crachés avec colère...
Parce que je sais où ils prennent leurs racines, par quoi ils sont justifiés et j'assume, pleinement, avec un plaisir non dissimulé... en vraie bonne connasse qui se respecte !