Nora est une élève studieuse quoique timide et au quotidien bien réglé.
Elle est donc assez perturbée quand Patch, le silencieux et ténébreux garçon de sa classe devient son nouveaux binôme en biologie.
En plus de çà, il semble en savoir beaucoup sur elle, ne cesse de se retrouver sur son chemin et semble prendre un malin plaisir à la faire sortir de ses gonds...

Hush, Hush est le premier roman urban fantasy pour adolescents de Becca Fitzpatrick, qui tout en restant assez fidèle au genre tente de sortir un peu des sentiers battus.

On a donc une rencontre, en cours de biologie, entre deux lycéens, une jeune fille timide et un garçon mystérieux... De quoi rappeler Twilight sur bien des points.
Au-delà de çà, les premières rencontres entre Nora et Patch sont vraiment plus électriques, Patch est clairement à ranger du côté des mauvais garçons mais on ne sait pas à quel point il peut être dangereux pour l'héroïne.
L'ambiguïté est assez bien entretenue et place leur relation sous deux aspects sous-jacents : attirance et danger.

En plus de çà s'accumulent les situations étranges autour de Nora, on cherche à l'effrayer ou à la blesser.
Face à cela Nora ne reste pas sans agir et mène sa propre enquête, aidée de sa meilleure amie, soupçonnant même Patch.

La solution est finalement fantastique (et non pas de vampires à l'horizon pour une fois) : Patch est un ange déchu qui veut changer sa condition, et qui pour çà doit faire un choix entre deux voies très distinctes.
Nora ignore où elle met les pieds... et le lecteur aussi !

Autant je trouve que les deux personnages et leur relation sont bien construits, bien menés et intéressants, autant pour la part fantastique je suis assez déçue, c'est moins réussi.
L'idée des anges déchus est bonne mais tarde trop à venir. Comme pour le premier Twilight on est mis face à un quotidien d'ado et à une rencontre qui quoique qu'étrange rafle la part du roi sur le côté fantastique. Ici il est mal exploité, peu détaillé, pas du tout creusé. Au final on en sait assez peu, trop peu et trop vague.

La résolution de l'enquête, et donc de la menace qui pèse sur Nora est brouillon, deux ennemis distincts aux motivations différentes, qui ne travaillent pas de concert et qui pourtant emploient les mêmes méthodes... C'est louche.
La fin, elle, est précipitée, et l'on n'a pas le temps d'en saisir vraiment toutes les conséquences que déjà la dernière page est là...

Il y a donc du bon, surtout au niveau des personnages, l'écriture est fluide, la lecture agréable et rapide, mais l'aspect fantastique est pour le moment à mes yeux bancal et peu exploité. Peut-être l'auteure le développera plus dans les prochains tomes, souhaitons au moins qu'elle apportera les éclaircissements nécessaires...



Becca Fitzpatrick, Hush hush


a2b7db1cd2a3b5fe5961df9892db0.jpg 4/20