Entrée en Terminale pour Bella et Edward. L'amour est au beau fixe et leur relation semble trouver un équilibre.
Cependant un accident lors de l'anniversaire de Bella provoque le départ d'Edward et de sa famille.
La jeune fille demeure seule, sous la pluie, avec son chagrin...
(Et on ne critique pas mon résumé svp, j'ai eu du mal à le pondre :p )

OMG que c'était long !
Vivre une déprime çà n'a rien de folichon mais alors lire celle d'une ado en prise avec son premier chagrin d'amour, c'est un supplice !
Mis à part les "pages mois" je n'y ai trouvé aucun intérêt.
Je n'ai (peut-être est-ce là le problème) aucune empathie pour Bella en proie au désespoir.
Elle s'est faite larguée, ok c'est triste, moi aussi j'aurai préféré que son amoureux aux longues dents et à l'haleine mentholée reste dans les parages, mais là c'est juste trop...

Le peu d'intrigue présente réside dans son amitié naissante avec Jacob (et au passage amoureux très peu subtil) : en un mot insipide ; et sa recherche de sensations fortes qui bien qu'intéressante reste assez survolée (plus de manière répétitive que recherchée en fait).
Le revirement de Jacob est mal amené et traîne en longueur. Le personnage ne suscitant pas autant de curiosité qu'Edward à mes yeux (peut-être parce qu'au fond Bella s'y intéresse moins aussi, qu'elle se questionne moins etc...).
Enfin bref, une intrigue plate, qui se traîne et aucune tension ou suspens véritable.

Finalement la délivrance arrive dans les derniers chapitres avec le retour d'Alice et le sauvetage d'Edward : je peux vous dire qu'il est plus que bienvenu !!
Ce dernier sursaut est salvateur même si un peu gros. On parle en effet de Shakespeare et du sort de Roméo, du plan d'Edward et du clan des Volturi en début de tome, il n'y a donc aucune surprise.
Et puis bon, le geste désespéré du vampire qui s'est tout de même enfui de lui-même pendant des mois, j'y crois moyen ! Et puis Roméo lui au moins il avait consommé
Encore une fois çà manque de subtilité.

L'apparition des Volturi dans le décor est tout de même un vrai bon point. Enfin une vraie menace pointe son nez !

La fin instaure, elle, un bon suspens (transformation de Bella ? Mariage ?...) mais un suspens qui reste quelque peu rageant : il faut s'ennuyer les 3/4 d'un tome pour finalement avoir envie de lire le suivant !


Le film :




(promenons-nous dans les bois)


Une fois encore le film est assez proche du roman.
J'ai bien aimé l'ambiance plus sombre et surtout les cadres extérieurs, une nouvelle fois la BO.

J'ai l'impression que l'équipe a changé de maquilleuse, pour une à la main un peu moins lourde sur le fond de teint et c'est tant mieux.
Côté vampire, puisqu'au final on les voit peu, j'ai limite trouvé le début précipité. On a l'impression qu'ils partent comme çà sur un coup de tête, un peu trop de raccourci tue l'intrigue ! (et déjà qu'il n'y en a pas beaucoup...)
Une belle barre de rire également avec le vol plané de Bella atterrissage non contrôlé. Quelle brute cet Edward sans rire, lui qui ose à peine la frôler en tant normal quand c'est pour lui mettre de grandes taloches il hésite moins ! Enfin plus sérieusement, un peu poussée la scène.

Cependant la trame est la même, donc à mes yeux toute aussi ennuyeuse, si ce n'est que la part loup-garou arrive plus rapidement et est mieux traitée (et puis je dois reconnaître niveau effets spéciaux c'est vraiment réussi pour une fois).
Jacob quant à lui me laisse aussi froide que dans le livre, je ne comprends vraiment pas l'intérêt profond de ce personnage. Je le trouve plat à mourir.
Mention spéciale également à la bande de la Push et à leurs contrats qui devaient mentionner l'interdiction de porter des tee-shirts (non mais sans rire j'ai rien contre les belles tablettes, j'ai les même à la maison :p , mais faudrait faire gaffe à l'indigestion quand même !).

Les dernières scènes correspondent bien à l'image qu'on en a dans le roman, je les ai trouvé assez réussies. Belle surprise aussi avec les Volturi, ils sont parfaits !


Au final :


Alors voilà, je pensais qu'en m'avançant dans la série j'avancerai aussi dans la compréhension de son succès. Je dois avouer que je suis désarçonnée pour le coup.

Autant je voyais les défauts du premier chapitre mais aussi des qualités et le coté attrayant autant là... je ne sais que penser.
J'ai du mal à croire que les errements dépressifs adolescents peuvent à eux seuls séduire tant de lecteurs, surtout qu'il ne s'agit pas que d'adolescentes ! (et puis les jeunes ne sont pas tous emo quand même maintenant, si ?)

Les défauts qui s'affirment ici commencent à être entravants : la propension de Bella à se dévaluer, son côté dramatique qu'elle alimente, les procédés clichés et des ficelles grosses comme des cordes...

Seule la fin en un sens est réussie, sa mise en place (avec l'autre décès) son dénouement et ce qu'elle implique pour la suite, tout est maîtrisé et je pense qu'elle est vraiment mise en relief par l'effet de comparaison.
Il est tout de même dommage de devoir faire tout un déroulement si terne et ennuyeux à seule fin de faire briller un dénouement !

Je ne sais pour le coup plus à quoi m'attendre avec les deux tomes qui restent, et je suis de plus en plus déroutée...



Stephenie Meyer, Saga Twilight - Tome 2 - Tentation