Sookie et son talent de télépathe sont encore mis au service des créatures de l'ombre, mais cette fois ce sont les changelings qui demandent son aide.
Alors qu'un nouveau chef de meute doit être nommé à Shreveport suite à la mort étrange du père de Len, commence une série de meurtres visant les créatures métamorphes et une fois n'est pas coutume Jason est le coupable idéal aux yeux de certains qui y voient une vengeance toute désignée...

Un tome qui s'éloigne vraiment des précédents tout en restant dans la trame et l'univers. L'équilibre entre les personnages est modifié et certains apparaissant sous un angle différent.

Alors que le quatrième tome était concentré sur la relation Sookie-Eric, la morsure de la panthère est surtout une intrigue, la recherche du coupable et plonge plus dans l'univers des loups-garous et autres métamorphes qui jusqu'à présent restait un peu méconnu (face à la surabondance de celui des vampires notamment).
On se penche donc sur la hiérarchie en meute, celle des loups de Shreveport et celle encore différente des panthères de Hotshot.

Parallèlement Eric lui est peu présent, tout troublé par son absence de souvenirs de sa phase amnésique mais on se doute bien que cette interrogation servira plus tard. Sookie le maintient surtout à l'écart pour ne pas avoir à lui révéler le contenu de ces quelques jours.
Bill aussi est plus en retrait, il faut dire que Sookie lui laisse toujours peu de place dans sa vie et c'est tant mieux.
À l'opposé, Jason (le frère de Sookie) prends plus d'importance. Même si une fois encore il se retrouve dans les ennuis on sent la volonté de se remettre dans le droit chemin et on en arrive même à s'inquiéter pour lui.
Léonard est également de retour, on le découvre sous un nouveau jour et notamment sa position dans la meute. Dans cet opus il est assez distant pour ne pas dire manipulateur, presque décevant.

De nouveaux personnages font aussi leur apparition, notamment Charles le vampire pirate chargé de surveiller Sookie et l'homme tigre qu'on brûle de connaître un peu mieux !
D'anciens refont plus ou moins surface et le cas de Debbie est remis sur le tapis ce qui n'est pas pour faciliter la vie à Sookie, ainsi que Calvin Norris qu'on apprend à connaître un peu mieux.
Et la mystérieuse Claudine se dévoile petit à petit.

L'intrigue est donc un peu chargée, pour ne pas dire complexe et le dénouement un peu brouillon... Je n'ai pas été particulièrement prise dedans je l'avoue.
C'était tout de même attrayant de découvrir un peu mieux le monde des loups et autres, mais çà s'arrête là pour ma part.
Le bon point reste que Sookie gagne encore en maturité, elle tire les leçons de ses dernières relations et réfléchit plus avant de se lancer à cœur (et à cul oserai-je même !) perdu dans une amourette.

Un cinquième tome un peu décevant qui ne tient pas à mes yeux la comparaison avec le précédent. Pas sans intérêt toutefois, mais j'attends plus du prochain !



Charlaine Harris, La communauté du Sud, Tome 5 : La morsure de la panthère