Le père de Clea, célèbre chirurgien féru de paranormal et de légendes a disparu depuis un an.
La jeune fille se voue désormais à sa passion, la photographie, quand elle découvre un étrange phénomène la concernant : sur toutes les photos d'elle enfant puis sur celles qu'elle réalise un homme apparait.

Elixir est le premier roman de Hilary Duff écrit en collaboration avec Elise Allen.
Au niveau du genre et s'il fallait catégoriser, on approche de la romance fantastique pour "jeunes adultes".

L'intrigue se met assez rapidement en place après une courte mais efficace immersion dans l'univers de Clea : ses amis, son mode de vie privilégié et sa famille.
La découverte de l'homme sur les photos s'accompagne de rêves particulièrement intéressants, c'est un des points qui m'a le plus séduite dans ce roman.

S'en suit la mise en place d'un triangle amoureux d'apparence assez banal : Clea, l'ami fidèle et amoureux transi, Sage l'homme mystérieux. On n'est pas loin de "la vierge, le bon gars et le bad boy"...
Trio qui trouvera cependant un autre intérêt en fin de volume.
Le groupe se met en marche pour tenter de résoudre l'énigme et peut-être à la clé espérer retrouver le père de la jeune fille.

Les personnages ont tous un intérêt dans la résolution de cette enquête, mais ils divergent (je dirai presque "forcément") et la rivalité entre le meilleur ami de l'héroïne et Sage ne va pas l'aider à se consacrer à son objectif.

Au niveau de la lecture le bon rythme et l'écriture banale quoique fluide font défiler les pages à bonne allure. Au point que je l'ai lu d'une seule traite.
Clea peut être un peu agaçante par moment (son côté prévisible et ses réactions d'ado) mais on fait avec (çà reste dans la limite du supportable).
Sage lui, apporte la touche de mystère et d'excitation, on a bien du mal à le cerner.
Reste Ben, l'ami de service et amoureux peu subtil. Il agace lui aussi mais au final son rôle s'avère essentiel, et il est là pour agacer en un sens !

Le dénouement n'en est pas vraiment un et abandonne le lecteur haletant mais laisse présager (en tout cas espérons le) un second opus lui aussi rythmé. Je ne dirai pas que le mystère reste entier mais l'intrigue elle en tout cas est loin d'être aboutie à la fin de ce tome.

Pour résumer un roman assez prenant qui offre à son lecteur un moment léger mais l'écriture comme les personnages ne sont pas assez travaillés ou originaux pour en faire une œuvre marquante. C'est dommage car certains thèmes abordés (les êtres prédestinés, les vies antérieures, les âmes sœurs...) ouvraient de belles perspectives et auraient mérités d'être traités différemment plutôt que de recourir aux procédés habituels et quelque peu déjà vus !
Il est cependant difficile d'en tirer des conclusions pour la saga (qui il me semble est prévue en 3 tomes) quand on n'a que la première partie dans les mains.
Une lecture rapide, facile, et légère dont on reste tout de même curieux de lire la suite :)



Hilary Duff, Elixir

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.