Evangeline est une jeune ado qui n'a pas vraiment une vie facile. À la mort de sa mère, elle s'est retrouvée seule à vivre dans la rue avant d'errer de foyers en familles d'accueil...
Elle a donc du s'endurcir et se fermer aux autres.
Sa vie vient pourtant à changer quand elle emménage dans la grande maison d'une famille qui a l'air différente et que peu à peu elle se découvre de nouveaux talents... magiques !

La Première prophétie
est le premier tome d'une saga jeunesse - jeunes adultes - d'urban fantasy française.

Evangeline est un personnage qu'on sent très travaillé, avec un vrai background que l'auteur nous livre peu à peu. Quant à sa situation nouvelle de "magicienne" elle ne s'instaure que peu à peu elle aussi entre ses frasques d'ado lycéenne somme toute assez classiques (conflits avec les parents adoptifs ou les autres enfants de la famille, prétendants, rivalités de lycée, sorties entre amis...)

L'immersion est donc assez lente, Myriam Becker prend son temps comme c'est souvent le cas dans les premiers opus de saga.
Les lecteurs férus de ce type de littérature déployée en plusieurs volumes ne seront pas troublés outre mesure mais les ados en mal de bit-litt rebondissante et habitués à se voir délier 4 intrigues en 200 pages risquent de trouver le temps long.

Et pourtant la trame reste prenante, les personnages attachants si l'on sait s'attarder au-delà des petites longueurs et effets de retardement.

Au final, Myriam Becker nous en dit assez peu sur l'aspect "fantastique" et le monde caché qu'il suppose, quelques révélations en fin de tome qui laissent présager de belles découvertes dans le prochain opus.
Du peu qu'on en sait tout de même, on ne semble pas s'avancer vers du lu déjà vu et relu (je ne vous en dit pas plus cependant !).
La découverte d'Evangeline est l'intérêt principal de la Première prophétie qui nous prépare à basculer dans plus d'imaginaire avec le prochain volume.

Merci à Myriam Becker qui nous a fait parvenir son premier roman par le biais de Je Lis, Tu Lis, Il Lit et d'avoir le courage de se soumettre à la critique :)
Vous pouvez retrouver son interview ici.

Le livre est devenu voyageur, c'est Angelita qui supervise son parcours.



Myriam Becker, Évangéline et la première prophétie


Je lis, Tu lis, Il lit,...