Ils sont 23 mais ne forment qu'un corps : la horde.
Cette élite entrainée qui part affronter les confins de la terre, l'Extrême-Amont, à la recherche de l'origine du vent...
Quête vaine et inutile pour leurs détracteurs, la Horde pourtant avance, pas après pas faisant face aux éléments déchaînés. Pour eux-mêmes, pour leurs parents, pour leurs utopies, pour la horde un peu pour tout et avec leurs seules tripes pour ressources.

Je me suis pris une grande claque avec ce livre dont j'avais déjà entendu parler en bien. C'est encore mieux que cela.
Pas facile pourtant, de se plonger dans ce récit où tous les personnages interviennent (même si certains sont plus centraux que d'autres) et où l'univers en place est de prime abord peu décrit. On débarque en cours de voyage, et si le lecteur fait lui aussi preuve d'un peu de courage il gagne sa place dans la Horde jusqu'à faire corps avec elle et s'attacher à ses pas.

Si j'ai réussi à accrocher au départ, malgré un début de lecture déstabilisante, c'est grâce à la plume de Damasio. Je ne crois pas avoir déjà lu de la SF si poétique. Le langage est sur-travaillé, le rythme étudié, les néologismes adaptés... bref une vraie partition, les mots volent et l'on s'en délecte.

Une fois lancée, je me suis vraiment entichée des personnages, tous si différents et si bien construits, si mystérieux à leur manière. Chaque blessure, chaque perte en venant à me heurter comme si moi aussi, je faisais partie de ce groupe, de cette horde.

Alors certes, le texte est parfois un peu technique, surtout lors des interventions de l'aéromaîtresse, mais il faut bien comprendre que ce roman est un monde en soi et que ce monde est centré sur le vent.
D'ailleurs le langage tourne beaucoup autour de l'air, du vent... Les habitants de ce monde doivent chaque jour vivre dans ces rafales incessantes et pénibles, et tentent d'adapter leur environnement à ces conditions parfois extrêmes. Pour ce peuple d'ailleurs, la Horde est le seul espoir, celui fou de comprendre l'origine et de maîtriser ce vent qui balaye tout...

On est sensible ou pas à ce genre de lectures (SF, fantaisie...) mais ici peu importe puisqu'il s'agit d'un véritable extraterrestre du genre !
Une oeuvre poétique et fantastique qui emmène le lecteur très loin, si tant est que celui-ci, au même titre que la Horde, mérite aussi sa place.
Un roman atypique et un grand coup de coeur, que je relirai avec plaisir !



Alain Damasio, La Horde du Contrevent