Un petit garçon angoissé, bloqué dans le monde du rêve, affronte ses démons et devient ami sans le savoir avec son pire cauchemar.
Sous son air léger et enfantin, ce récit est bien plus sombre qu'il ne laisse présager.
Nos rêves ne sont jamais innocents...

Assez difficile de vous parler de cette BD sans rentrer dans le "spoil", je vais donc essayer d'être claire sans en dire trop.

Tout d'abord au niveau du dessin, j'ai tout de suite été frappée par la similitude avec le trait de Vincent (dont je vous ai déjà parlé), mais en plus affirmé et moins brouillon. Et donc forcément, j'aime :)
Les pages sont assez claires, avec de belles colorisations pastelles (vous pouvez avoir un aperçu ici).

L'histoire quant à elle, est onirique mais loin d'être féérique, c'est même assez sombre et de plus en plus au fil des pages.
La chute laisse un goût amer en bouche et donne envie de relire avec un nouvel oeil.
Pour autant je me doute qu'elle touchera tout le monde mais ne plaira pas à tous, il y a des coups de massues dont on se passerait bien !

En ce qui me concerne, bilan mitigé. J'ai aimé le dessin, ce monde onirique un peu sombre et cruel et même cette fin un peu rude, mais on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'une lecture coup de cœur et elle est bien trop rapide pour avoir vraiment le temps d'être agréable.
Chapeau tout de même à ce jeune auteur, pour cette première publication qui laisse présager de nombreuses autres. Chapeau également à sa maison d'édition, qui prend le risque de publier des auteurs encore méconnus, à leur conduite communautaire à la fois très web et sympathique !



Yohan Sacre, Mon cauchemar et moi

Merci à Blog-o-Book et aux éditions Manolosanctis pour cette lecture