Parce que j'ai mis du courage dans mon coeur, de la volonté dans mes yeux, ce sera non.
Parce qu'un oui gagné et à répétition n'a plus de valeur, aucune.
C'est un non qui en sortant m'a presque coupé le souffle, mais il s'est imposé avec évidence.

Je ne dis pas non uniquement pour le plaisir de dire non, bien que je le fasse avec plaisir tout de même ; celui de m'assumer, m'affirmer et de refuser la concession.
C'est un non qui me fait dresser fièrement la tête et les épaules, un "non" qui donne le sourire face à ton regard désemparé.

Je ne suis pas butée, je suis de marbre. Tu ne le vois pas ?
Tu peux hurler, cajoler, implorer, questionner... çà ne changera rien.
Le non n'est pas la voie de la facilité, et j'ai fait mon choix.

Le pire, je crois, c'est que plus tu te débats et plus je comprends toute l'intelligence de ce non.
J'ai trouvé une force contre laquelle tu ne peux rien : ce sera non pour de bon...