"Seule survivante d'un groupe de pionniers après l'attaque de leur caravane, une fillette est recueillie par un peuple sylvestre et grandit à l'écart des hommes. A l'adolescence, elle décide de partir en quête de ses origines. Sous le nom d'Ellana, elle croise alors le plus grand maître marchombre, Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l'initie aux secrets de sa guilde. Un apprentissage semé de rencontres et de dangers... "
Cà c'est pour le tome 1.
Le tome 2, entre diverses intrigues secondaires, se concentre surtout sur la fin de l'apprentissage d'Ellana et son "envol" de MarchOmbre.
Le tome 3 nous projette plusieurs années après, Ellana jeune maman est attaquée traitreusement et laissée pour morte alors que l'on enlève son fils.

Pour l'ensemble on a le droit à un cycle de fantaisie jeunesse assez basique (pouvoirs, guerre, amours, trahisons...) mais avec de nombreux points forts qui en font toute l'originalité et qui régaleront aussi les adultes.


Ellana est une héroïne, une vraie.
Une de celle au caractère affirmé et au coeur courageux, son seul potentiel en fait un être à part mais seul un maître d'exception peut en révéler toute la puissance.
Si on se concentre sur le cadre, on est dans un monde de fantaisie (voire médiéval fantastique) assez classique.
Seule l'apparition des MarchOmbres et de leur étrange guilde apporte l'originalité.
Mais au-delà de çà, et c'est là que Bottero m'a vraiment accroché, c'est sa vision de l'enseignement de la voie des MarchOmbres qui fait toute la réussite de ce cycle.


Nous avons bien évidemment un pouvoir secret, une loi du silence en dehors des membres, une guilde aux pouvoirs floues, un apprentissage difficile... bref là encore habituel.
Ce qui change tout c'est la manière dont doit être prise la Voie, apprentissage perpétuel du MarchOmbre, et le mode de transmission des "bases" de cette Voie par le maître.
Le "novice" est responsabilisé, l'apprentissage est mutuel et respectueux. Le maître, tout comme l'élève, doivent gagner en sagesse et en maîtrise, et sont unis par un lien puissant et indéfectible.

Cà parait simple comme çà, même évident, mais Bottero nous livre ici une vraie philosophie de l'éducation/apprentissage en mettant au coeur de son intrigue une relation maître-élève idéale.
À noter que Bottero a enseigné de longues années, et que cet idéalisme n'est pas insignifiant. Il repose sur une expérience personnelle qui lui donne la force de sa vraisemblance.


Une petite déception tout de même avec le tome 3. Ce saut dans le temps peut en réalité être comblé par le lecture de la Quête d'Ewilan, ce que j'ignorais.
Le début est vraiment palpitant, mais à la fois on est un peu perdu puisqu'ils nous manquent une partie du récit si comme moi on a zappé Ewilan. De nombreux personnages sont apparus et il va falloir relier les morceaux peu à peu (mais comme il s'agit avant tout de littérature jeunesse, Bottero fait pas mal de rappels ce qui permet somme toute de s'y retrouver) passé un moment de flou désagréable.


Bottero a un réel pouvoir d'écrivain, qu'il doit en partie à son talent de pédagogue. Cette trilogie est prenante et agréable à lire et satisfera adultes comme plus jeunes.
C'est une belle découverte et un coup de coeur, je lirai avec plaisir les autres cycles de Pierre Bottero et rien qu'avec cette lecture je déplore déjà la perte de sa plume avec son décès accidentel l'année passée.



Pierre Bottero, Le Pacte des MarchOmbres : Tome 1 : Ellana, Tome 2 : Ellana l'envol, Tome 3 : Ellana, la prophétie