Dans la petite ville tranquille de Bon Temps vit une jeune serveuse télépathe du nom de Sookie Stackhouse.
Ce don étrange est mal compris de ces congénères, de plus elle ne le maîtrise pas très bien ce qui la fait passer pour l'idiote mais bonne fille du village.
Le roman, récit intime de la demoiselle débute lorsque sa vie change avec la rencontre d'un ténébreux vampire : Bill Campton.
Les vampires se sont depuis peu révélés à la face du monde et se nourrissent de sang synthétique mais sont encore mal acceptés par la société.
L'apparition de l'énigmatique vampire chamboule donc les habitants, d'autant plus qu'un mystérieux meurtrier commence à s'attaquer aux jeunes femmes de la ville...

J'ai entendu tout d'abord parler de cette saga de romans comme étant la base de la série True Blood. N'ayant pas entendu que du bien sur la série je ne m'étais donc pas précipitée sur cette lecture (et à tort !).
Finalement l'excellente critique de Anne Rice m'a convaincu, en bonne fan que je suis ;)

Il faut dire que ce premier opus est déroutant. Le style est simple, parfois même un peu simplet puisqu'il s'agit de celui de l'héroïne qui au premier abord est une vraie potiche !
Après les premières pages on comprend vite que c'est son éducation, sa gentillesse et son manque cruelle d'expérience des rapports humains classiques (quand on entend les pensées des gens en permanence rien d'étonnant) qui en font ce qu'elle est mais qu'elle est tout de même loin d'être stupide (même si souvent naïve) et on apprend à l'apprécier au fur et à mesure.

Ce qui est marquant avec ce roman c'est qu'on s'y intègre très facilement, qu'on s'en imprègne avec une facilité déconcertante. Les personnages vont de soi, le mystère est bien dosé, le suspens éminemment bien contrôlé. On est assez vite accroché.

Niveau contenu on est loin de la littérature vampirique pour ado, c'est même parfois un peu hot (mais pas autant que la série puisque l'on a uniqement le point de vue de Sookie), bref franchement adulte. Ce n'est pas non plus de la romance à la Twilight mais un véritable monde fantastique qui mêle plusieurs aspects : une histoire d'amour certes mais très sensuelle, de la violence, de l'action, un côté thriller / policier très marqué...

L'imaginaire déployé par Charlaine Harris trouve sa place naturellement en Louisiane (merci Anne Rice !) et l'on a déjà un premier aperçu de la structure et complexité de celui-ci. L'auteure ne se contente pas de nous pondre un roman love/sexe entre une humaine et un vampire : la communauté des vampires est organisée, chaque vampire a une histoire, le monde des créatures magiques et fantastique est très codifié etc... Cependant elle ne nous donne les informations qu'au compte-goutte et l'on s'y familiarise donc peu à peu au fur et à mesure de l'action.

Un premier tome qui permet de faire connaissance en douceur et de créer l'intérêt : vous accrocherez de suite jusqu'à l'addiction avec les tomes suivants ou vous n'y trouverez pas votre compte, c'est quit ou double. Plutôt quit pour les fans de Rice qui s'y retrouveront assez rapidement et se laisseront facilement embarqués pour les déjà 9 tomes parus.

Bizarrement ceux qui ont vu la série avant de passer à la lecture ont été déçu de n'avoir que le point de vue de Sookie, pour avoir lu d'abord je trouve que c'est ce qui fait le charme de la saga : avoir une héroïne centrale dont on suit les pensées, émotions et évolutions. J'ai donc moins accroché avec la série qui gâche l'intrigue par le point de vue global, manque d'attrait en plaçant moins Sookie au centre et traîne parfois en longueur par des ajouts de personnages et d'intrigues parallèles peu intéressantes (aussi parce que c'est scène de sexe sur scène de sexe... il parait que çà fait vendre à la télé^^ )



Charlaine Harris, La communauté du Sud, Tome 1 : Quand le danger rôde