Quelques années après les aventures normandes de Malavita, nous retrouvons la loufoque famille Blake mais quelque peu éclatée...
Belle étudie à Paris, son frère suit une formation de menuisier et la mère de famille s'émancipe en ouvrant un restaurant servant uniquement ses réputées aubergines au parmesan.
Fred est le dernier habitant à temps plein de la maison familiale avec Malavita, leur chienne, où il essaye tant bien que mal d'écrire son troisième roman.

C'est un vrai plaisir de retrouver à nouveau la famille du célèbre mafieux repenti.

Une nouvelle fois, Benacquista est surprenant et ne cède pas à la facilité.
Là où il aurait pu se contenter d'une nouvelle aventure familiale sur le modèle du premier opus, il nous emmène quelques années plus loin avec des personnages qui ont grandi, évolué, pris leur indépendance et qui doivent faire face à de nouveaux défis : gagner sa vie seule pour la première fois, le choix honnêteté / mensonge en couple au sujet de leur passé et origines...

L'humour et le loufoque sont une de fois de plus de la partie. On va de surprises en surprises jusqu'au dénouement.

Je ne vous en dit pas plus de peur de gâcher le plaisir de certains ou d'en dire un peu trop. Retenez que si vous avez apprécié Malavita, vous ne serez pas déçu par sa suite et passerez un agréable moment de lecture.



Tonino Benacquista, Malavita encore

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix littéraire des blogueurs 2010. Ma note secrète a été transmise à George Sand.
Les avis des autres membres du jury ICI


7/10