Bienvenue dans le monde terrifiant de Poe !
A travers sept nouvelles du maître de la peur traduites par Baudelaire (Bérénice, le Chat noir, L’ile de la Fée, Le Coeur Révélateur, La Chute de la Maison Usher, Le Portrait Ovale et Morella) Lacombe célèbre le bi-centenaire de l'auteur par ses talentueuses illustrations : un livre magnifiquement sombre...

Pas besoin d'ouvrir longtemps ce très beau livre pour déjà être sous le charme : la mise en page, le soin minutieux de la couverture et le sens du détail en font déjà un livre rare.

Ajoutez à cela quelques nouvelles à la fois sombres et géniales de Poe, illustrées de main de maître et vous aurez une idée du résultat. On plonge littéralement dans l'univers de Poe, un monde à la fois étrangement terrifiant et beau.



De ce que j'ai pu voir (mais je n'avais pas toujours d'autres versions de ces nouvelles sous le coude) le texte original traduit par Baudelaire (le premier grand fan français de Poe) a été conservé sous sa forme originale, aussi un petit lexique se trouve en fin d'ouvrage pour les lecteurs plus jeunes.
Selon moi, ce recueil de nouvelles illustrées s'adressent tout de même plus aux adultes et / ou aux accros de Poe puisqu'il s'agit d'un véritable hommage à sa plume et à sa créativité.

L'alliance Lacombe-Poe est juste parfaite, toutes les pages sont décorées ou illustrées et mettent en relief la prose de Poe. Un mariage qui crée du fabuleux !

Les images parleront plus que les mots, en voici un bref aperçu :



En bonus on trouve à la fin du livre "Poe, sa vie ses oeuvres" publié au XIXème par Charles Baudelaire ainsi que les biographies des trois talents mêlés : Charles Baudelaire, Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe.

Un album sombre mais éblouissant, véritable coup de coeur dont je ne regrette pas d'avoir bataillé pour l'obtenir. On aimerait plus de beaux livres hommages comme celui-là dans nos bibliothèques !



Edgar Allan Poe, Les contes macabres, illustrations de Benjamin Lacombe