La famille Otori, autrefois grande dynastie régnante est aux abois.
Son dernier héritier légitime est en sursis : seul opposant au tyran en place, le moindre faux pas signera son assassinat.
Dans un Japon médiéval fortement romancé, deux générations de samouraïs Otori vont marquer l'histoire du pays de l'Est.
Shigeru devra faire face à son destin : reconquérir le pouvoir pour sa famille en assassinant le terrible Seigneur Iida, meurtrier de son père et de son frère, pour faire régner à nouveau la justice et la paix.
Dans cette quête, il trouvera Takeo, un jeune garçon dont le peuple est sauvagement massacré pour ses croyances par les soldats de Iida, et dont les pouvoirs surprenants laissent présager des origines étranges.

Les quatres premiers tomes de cette saga sont à isoler du cinquième qui peut être lu indépendamment.

Les tomes 1 et 2, se concentrent surtout sur la jeunesse et l'apprentissage de Takeo auprès de Shigeru qui lui inculque la voie du guerrier et, par l'entremise d'un vieux maître d'arme, à mieux maitriser ses dons.
Shigeru a de grandes espérances pour le jeune homme, et compte sur sa fidélité de fils adoptif pour fomenter sa vengeance. La mission s'avère difficile tant Iida est prudent : entouré d'une garde rapprochée, il se cache dans sa forteresse derrière le parquet du rossignol qui siffle tel les oiseaux au moindre pas, de plus il détient en otage le grand amour de Shigeru.
Amitié, trahison, suspens et combats sanglants rythment ces 2 tomes tour à tour touchants et sombres.

Les tomes 3 et 4 se basent sur la vie de Takeo et son amour avec Kaede. Tous deux forment un couple déterminé et guerrier à souhait, solidaires sur le chemin pour la conquête du pouvoir et la restauration de l'Empire Otori.

Le cinquième et dernier tome en supplément, permet de se plonger dans la jeunesse de Shigeru et de comprendre mieux ce personnage énigmatique. On découvre ainsi l'enfance de celui-ci, l'histoire du sabre sacré, la grande bataille de Yaegahara qui signera la chute du clan et sa rencontre finale avec Takeo.
Un complément enrichissant pour les fans des précédents tomes.

L'ensemble de cette saga est portée par un Japon à la nature envoutante, à l'atmosphère paisible et enivrante. Un décor qui trouve un écho dans l'imaginaire de chacun.
Un monde fait de cloisons en écran de papier qui imposent le silence, de bains de sources chaudes, de cérémonies du thé, d'un code de l'honneur des guerriers et d'un véritable culte du corps qui pousse la sensualité à l'extrême.
Les personnages sont charismatiques et attachants, Shigeru notamment, en apparence sage, silencieux et mesuré est impressionnant de maîtrise de soi.

Si vous êtes un tant soit peu sensible aux ambiances asiatiques, aucun doute que vous succomberez aux Otori. Une saga dépaysante, qui se dévore littéralement !



Lian Hearn, Le Clan des Otori, tome 1 : Le Silence du Rossignol, Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'exil, Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de La lune, Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du héron, Le Clan des Otori, Tome 5 : Le Fil du destin