Vendredi dernier je suis retournée faire la fête avec mes anciens collègues !
Une petite fête en mon honneur pour me souhaiter bonne chance et me remercier pour ces quelques années à bosser ensemble...

Je dois dire que mis à part quelques éloges mal venues de personnes profondément antipathiques et avec lesquelles je n'ai jamais entretenue de bonnes relations (je ne suis quelqu'un d'assez entier et même au travail quand je n'aime pas quelqu'un je ne m'en cache pas), j'ai été touché à un point que je ne pouvais imaginer par ce dernier témoignage d'amitié.
Les voir tous là réunis (bon ok peut-être pour certains la présence de champagne et de petits fours a été décisive), à me remercier, à se désoler parfois, à m'encourager presque tous je me dis que j'ai tout de même eu de la chance de passer par là.
Aussi bien humainement que professionnellement, ce passage chez eux m'aura beaucoup apporté. Et si j'en crois l'immense carte entièrement noircie que j'ai lu dans le métro sur le chemin du retour (en zig-zaguant je vous l'accorde !) je leur ai aussi apporté des choses.

Bien sûr, je ne me fais pas d'illusions. Je serai vite remplacée, pour la majorité oubliée, critiquée aussi. Ceux à qui je manquerai vraiment n'ont pas attendu mon départ pour me le montrer.
Mais sur le moment c'est le genre d'attention que personne n'a forcé et qui fait un bien fou.

Je sais que pour un grand nombre, ce n'était qu'un aurevoir...