Thierry Blin et Nicolas Gredzinski se rencontrent sur un cours de tennis.
Cette entrevue se termine, accoudés à un bar, sur un pari fou : trois ans pour devenir quelqu'un d'autre.
Pas n'importe qui mais ce quelqu'un d'autre qu'on a rêvé sans jamais oser l'être...
Devenir quelqu'un d'autre ou le vrai soi ? Ceci n'est qu'une des nombreuses questions que soulève ce roman.
A travers un chassé-croisé de l'évolution des deux personnages, on suit le revirement de l'encadreur ennuyé et du commercial étouffé pour le meilleur et pour le pire.
On se prend assez vite de curiosité pour les deux hommes, leur changement progressif, leurs manières totalement différentes de procéder, l'impact sur leur bien-être, les pertes et les gains où les mène ce choix.

Tonino Bénacquista met une de fois de plus sa plume au service d'un sujet bien complexe traité avec légèreté. On le connait, le monsieur ne se cantonnera pas à du banal, quitte à franchir parfois les limites du réalisme, mais on lui pardonne amplement.

Quelqu'un d'autre n'est certes pas une grande oeuvre, encore moins un traité de psychologie, mais un roman avec des défauts et sans prétention si ce n'est celle de vous faire passer un bon moment.



Tonino Bénacquista, Quelqu'un d'autre