De son vrai nom le "Cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de patate", ce club formé par les insulaires de Guernesey n'était originellement qu'une ruse visant à détourner l'attention des occupants allemands.
Grâce à une lettre anodine, Juliet Ashton, romancière londonienne en manque d'inspiration, va découvrir le petit monde insulaire et les histoires touchantes et/ou amusantes de leurs vécus de la seconde guerre mondiale qui vient de prendre fin.
La petite communauté littéraire passionne l'écrivain qui décide de leur consacrer son prochain roman.

Mon attirance affirmée pour l'épistolaire ne pouvait que trouver son plaisir avec ce roman. Le genre est particulièrement bien exploité ici, et c'est un vrai régal que de découvrir cette multitude de personnages plus attachants les uns que les autres à travers ces lettres écrites ou adressées (pour la plus grande partie) à Juliet ; une jeune femme vivante et cultivée, écrivain talentueuse avide de liberté, humaine et entêtée.

Délice également que ce ton typiquement anglais qui sait manier l'humour tout en finesse aussi bien que la retenue pourtant sincère de certaines anecdotes.


Mary Ann Shaffer signe ici un roman fin et léger qui aborde sous un jour nouveau un thème pourtant bien grave, celui de l'occupation allemande et des bombardements. Une vision fraîche et intimiste d'un sujet déjà bien rodé ; un pari risqué remporté haut la main.


Grand coup de coeur donc pour ce roman qui vous fera passer un très bon moment et vous attristera en fin de lecture en quittant les habitants de Guernesey.


"Lire de bons livres vous empêche d'en lire des mauvais"

J'espère que celui là ne portera pas trop préjudice aux suivants !




Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, Le Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates

: 2 / 4