Lady Susan est par tous redoutée : séductrice qui a perdu bien des coeurs, amante présupposée d'hommes mariés, femme aux moeurs et à la moralité incertaines...
Cette jeune veuve désargentée se rend en visite chez sa belle-soeur, au grand dam de celle-ci qui a bien cerné le personnage et s'attend donc au pire.
Ce court roman épistolaire est une vraie bouffée d'air frais. A la différence des romans où la bienséance et les politesses règnent, on lit ici la face cachée des relations sociales et l'intimité des personnages.
Lady Susan est une manipulatrice sans vergogne qui ne cherche qu'à assurer sa situation (elle est alors une jeune veuve sans argent) et à bien marier sa fille pour plus ou moins s'en débarrasser et cela même contre son gré.
Sa belle-soeur sera bien la seule à ne pas succomber à son charme et à voir clair dans ses manigances.

Lady Susan sous bien des aspects n'est pas sans rappeler la plus que célèbre Mme de Merteuil (Les Liaisons dangereuses) par ses tendances séductrices et machiavéliques. Le tout est savoureux quand on sait combien pouvait être osé et mal à propos de tels comportements.
Un seul point négatif peut-être : la brièveté.


Jane Austen, Lady Susan