"Vous avez raté votre vie ? Avec nous vous réussirez votre mort"
Le Magasin des Suicides est une petite boutique tenue par la famille Tuvache depuis des générations. Dans un futur semi-apocalyptique où le suicide est devenu monnaie courante pour les gens en détresse, les Tuvache font preuve d'ingéniosité pour satisfaire leur clientèle en inventant toutes sortes d'ustensiles fatales : poison maison, suicide "à la façon de", kit seppuku...
Le commerce va donc bon train, et tout irait pour le mieux sans le dernier né : un jeune garçon empli de joie de vivre qui a le don d'ôter l'envie d'en finir d'un simple sourire.
Cette nouvelle famille Adams à la française remplit parfaitement son rôle en début de roman : on plonge avec délice dans l'humour noir que manie l'auteur avec brio (avec qui ?)(ok c'est de la référence pourrie) et c'est peut être par ce point justement que le dénouement pêche. En ce sens où l'on perd quelque part, ce qui nous avait accroché aux premières pages de ce roman.
Un livre agréable donc, et qui prête à sourire mais sans plus de prétentions.


Jean Teulé, Le Magasin des Suicides