Tiens, Monsieur Jean qui jette son tapis.
Il a l’air ridicule entrain de se battre avec le container à ordures.

C’est étrange tout de même, il l’avait ramené y’a peu de temps. Je me souviens qu’il avait déjà eu l’air d’un clown pour le sortir du taxi. Un vrai sketch.
A bien réfléchir çà me fait penser à un de ces films où on jette un tapis plein de sang pour effacer les traces d’un meurtre…
J’devrais peut être bien appeler la police ?
Non, ils vont encore se moquer de moi. Ces abrutis bedonnants me prennent pour une vieille chouette un peu folle. Alors que quand même si y’a quelqu’un qu’a la bonne place pour tout voir c’est bien moi !
En appel anonyme ? Sont bien capables d’avoir enregistrer mon numéro. Ce qu’on fait plus de nos jours.
Puis faut dire que ce bonhomme là, il a pas vraiment une tête à tuer quelqu’un…

Toujours est-il que jeter un tapis comme çà tout neuf, qu’on s’est donné tant de mal à ramener de je ne sais quel pays c’est plus que louche.
Il s'rait marié, je me dirais qu’il divorce et qu’il balance les affaires de sa rombière. Comme tous ces couples qui se font la guerre de nos jours. Maintenant les gens ne s’enquiquinent plus à supporter quelqu’un toutes leurs vies. Pour le coup, çà se marie à tout va. Y’a plus de sérieux, tout part à vau-l'eau.

J’appellerai Madame Varenne pour avoir son avis.
Cà a peut être un rapport avec la fille qu’il a ramené hier soir. Elle avait l’air d’avoir son compte celle là ! Elle tenait à peine debout ! Car les femmes boivent maintenant, et comme des hommes !
Ah si mon pauvre André voyait çà, il en serait tout retourné ! Il est parti au bon moment, tout se dégrade depuis.
Même ce bon Monsieur Jean qui a pas l’air dépravé pour un sou ; il se ramène ici avec une putain. Même plus en état de faire office de d’ailleurs.
Et peut être même bien qu’il l’a tué et qu’il détruit les preuves là sous mes yeux !


-Bonjour !
-Monsieur Jean
-Toujours aussi en forme madame Léonie ?
-Oui, oui. Enfin mieux que votre tapis apparemment.
-Ah oui. Un petit incident voyez-vous.
-…
-Et puis il était un peu encombrant. C’était un souvenir de voyage, plus qu’une affaire de goût.
-Je vois.

-Bonne journée !

Oui je vois très bien même ! Un petit incident, j’suis pas née de la dernière pluie moi mon mignon.
J’appelle Madame Varenne. Sûrement que de chez elle, elle verra queq’chose.


Commentaires

1. Le jeudi 29 janvier 2009, 19h15 par Fleur2palmier

Hehe la vieille commère, je l'imagine bien avec le visage d'une voisine que j'avais il y a de cela quelques années. Elles sont infernales les taties Danièle!

Contente de lire ce nouveau point de vue. J'espère qu'il y en aura encore d'autres :-)

2. Le jeudi 29 janvier 2009, 21h14 par nini

salut

j'aime beaucoup ta série de point de vue.
La première fois que j'ai lu ton premier point de vue je ne voyais pas du tout où tu voulais en venir. Maintenant que tu en ai au quatrième, j'ai qu'une envie c'est de lire la suite.

3. Le jeudi 29 janvier 2009, 21h37 par Plume

@Fleur2palmier : je me suis beaucoup amusée avec celui-ci :)

@Nini : merci !

4. Le vendredi 30 janvier 2009, 11h08 par intrepide

Très intéressante ce récit "choral". J'aime beaucoup quand le lecteur dispose de plusieurs points de vue. Pour en avoir écrit quelques uns, je sais que c'est à la fois difficile mais excitant (dans le sens où : mais comment va t'elle tout lier à la fin ?)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet