Viens, y déposer ta peine, y verser tes larmes, mon sourire t'y attends.
Rien de luxueux que de l'accueillant, même si pas bien grand
Juste ce qu'il faut pour écarter les bras et t'y enfouir

Viens, viens et déposes y ton coeur, ta tête si elle devient trop lourde, là au chaud sur mon épaule.
J'en prendrai soin, n'ai peur de rien
Quelques volutes de fumées et tes pensées s'envolent avec elles

Viens, et donne moi ta rage, je saurai l'encaisser, ne rien en montrer.
On n'abordera pas les sujets importants, on oubliera le temps
Tu riras aux larmes, à en pleurer pour de bon justement

Viens, viens et raconte moi tout, vide toi de tes maux.
Vomis les, tard dans le noir, en me chuchotant tes espoirs
Donne moi ce que tu épargnes aux autres

Viens, et surtout ne dis pas merci.
Je suis là pour toi, et pour toutes les prochaines fois
A quoi bon une grande soeur, si elle ne servait à çà