Bon ben plus de doute...

Il y en a un d'après la gynéco féministe.

Faut déjà être un peu tordu pour se dire "tiens tiens combien il peut y en avoir là dedans". Elle m'a tout de suite paru louche.
Avec sa manière d'acquiescer en souriant à tout ce que pouvait lui dire ma femme et le petit air narquois et compatissant quand elle lui parlait de moi ou de mes craintes. Son air de dire que oui j'y comprends rien et surtout que je me taise.
Elle m'a d'ailleurs royalement ignoré cette garce, à ne s'adresser qu'à ma femme pendant l'écho. Elle me tournait le dos, limite à me cacher l'écran (ok ok j'étais resté à l'entrée près de la porte mais c'est pas une raison)

Vous voyez là madame ? C'est sa tête.
On va lui mesurer


Verdict 52mm au total. Une crevette quoi. Qui d'après ce que j'ai pu entendre a "tout ce qu'il faut où il faut".

Son ventre est devenu le centre du monde depuis et s'en est insoutenable.
Tout le monde s'inquiète pour sa santé, ses humeurs, sa fatigue, son stress, de l'avis de la gynéco, le choix du prénom, sa prise de poids, de l'achat de pantalons de grossesse, le choix de la maternité, de ses nausées...

Et moi alors ?
Personne ne me demande rien à moi. Ce que çà fait d'être ignoré par une gynéco qui parle de mon enfant, de voir un ventre qui s'arrondit sans rien savoir de ce qui s'y passe, de ne plus savoir où est sa place sur le canapé quand elle rentre en contemplation devant son nombril, de ne pas savoir quoi répondre "la couleur de la tapisserie du bébé, mauve ou vert selon toi ?", et bordel moi aussi j'ai la nausée ! Le monde m'écrase de son poids et l'idée d'une telle responsabilité me met le coeur au bord des lèvres...

Elle m'avait prévenu que je voudrais fuir.
Je comprends maintenant... je me bats contre tous les jours.

Je tourne plus trop rond je crois. J'ai rappelé mes deux vieux potes à la rescousse : Jack & Daniel. Histoire de, de temps en temps, juste un petit verre, remettre mon estomac à sa place.

Cette nuit j'ai rêvé qu'en m'endormant accidentellement je laissais s'échapper un pet très bruyant. Elle se retournait vers moi en hurlant et son ventre gonflait, gonflait vers moi jusqu'à m'étouffer.

Les femmes ont le beau rôle une fois de plus.


Conseil n°3 : Arrêter le whisky le soir avant de dormir