Perdre une Plume

Accueil | Avis de lectures | Challenges | Contact

Lu et Approuvé (ou pas)

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 septembre 2016

Charley Davidson HS : Parce que j'ai pêché

De courts récits qui vous permettront de replonger dans les univers des plus grands noms de la bit-lit ! Dans Parce que j'ai pêché, retrouvez la Faucheuse hors pair, Charley Davidson, de Darynda Jones.

Un petit ebook à moins d'un euro dans l'univers de Charley Davidson ? Pourquoi s'en priver !

Et "petit" le mot est juste, aussi bien pour le prix que pour le contenu, c'est très très vite lu !
Le gros réconfort c'est que à la différence de certains HS qui se concentrent sur d'autres personnages, là on est bel et bien centré sur Charley mais du point de vue du fantôme qu'elle va devoir aider.
Pour le coup nous n'avons plus le droits à ses pensées (incohérentes ou non :p ) à elle mais à ce qui transparait d'elle depuis un regard extérieur et j'ai trouvé cela très appréciable.

L'intrigue en soi ne fait pas avancer la trame de fond de la saga, on peut très bien ne pas lire cette nouvelle et passer au tome suivant (personnellement je l'ai lu entre le tome 6 et 7 et il m'a semblé que le timing était bon). Reste que cette nouvelle apporte un autre regard, une certaine fraicheur et encore un peu plus de fantaisie ! Je sais que pour les prochains tomes je percevrais différemment les personnages morts et ce qu'ils peuvent ressentir / percevoir.

J'ai donc passé un bon moment, ce qui n'est pas rare avec Darynda Jones ! L'exercice du changement de point de vue est réussi et je fantasme déjà sur un autre HS point de vue Reyes (omg !!!).



Darynda Jones, Parce que j'ai péché

***Du même auteur***
Charley Davidson :
Tome 1 : Première tombe sur la droite
Tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche
Tome 3 : Troisième tombe tout droit
Tome 4 : Quatrième tome au fond
Tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel
Tome 6 : Au bord de la sixième tombe

jeudi 8 septembre 2016

Harry Potter and the cursed child

Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Voilà voilà ! Comme pour les Reliques de la Mort je n'ai pas pu attendre la sortie française et je me suis donc jetée sur la version originale cet été.
Je vous préviens de suite, je suis fan de la première heure, mon avis en sera obligatoirement impacté !

C'était une grande joie de retrouver l'univers d'Harry Potter, une joie pleine d'attente, d'impatience et d’appréhension à la fois ; une vraie gamine quoi !
J'avais surtout peur d'être déroutée par ce format narratif, passer du roman à la pièce de théâtre ce n'est tout de même pas rien !

Au final c'est certes différent, ça allège et simplifie la lecture également (du coup pour les lecteurs peu habitués à lire en anglais et effrayés par la langue peuvent se rassurer, c'est franchement accessible puisque qu'à quelques indications scéniques près ce sont des dialogues !). Rien de choquant pour moi, j'ai aussi apprécié ce format qui apporte autre chose.

On replonge de suite dans l'univers HP cher à Rowling, et j'ai trouvé ça très fidèle au niveau des détails (oui on peut être pointilleux sur certains éléments mais globalement c'est raccord), de l'ambiance, des lieux etc... On retrouve également la quasi intégralité des personnages de la saga et là c'est un pur bonheur !
Là où certains ont pu être dérouté c'est que :
- jusqu'à présent on suivant Harry et sa bande d'une année sur l'autre dans une sorte de continuité qui est ici rompu puisqu'on fait un bond de 19 ans dans le temps
- Harry a toujours été le personnage central des intrigues, dans cet opus c'est son fils Albus qui tient le rôle principal
A partir du moment où on intègre ses différences on ne peut que savourer cette lecture à mon sens.

Certes Rowling n'a pas écrit l'intégralité de ce tome 8 mais tout le monde n'a pas des talents de mise en scène ou d'écrivain de théâtre, je trouve ça plutôt intelligent de sa part d'avoir cédé la main...
Surtout qu'au final pour moi l'essence même de la saga est là et le but est atteint. Ce que j'admire dans la saga HP c'est qu'elle a su évoluer avec ses lecteurs, chaque tome grandissant avec son lectorat : la lecture devient plus complexe, les intrigues plus fournies, les problématiques plus adultes, les conséquences plus graves de tome en tome. Nous avons donc suivi Harry avec ses préoccupations de petit garçon, puis d'ado et de jeune adulte pour finalement le retrouver ici en père et la grosse thématique du tome c'est la parentalité, la relation père-fils. A mes yeux c'est là qu'on touche au génie et c'est ce qui explique le succès de cette saga.

Pour moi c'est donc bien dosé entre la nouveauté et la saga existante ; on retrouve ce (et ceux) qu'on a apprécié dans la saga et en même temps Albus est très différent de son père.
A bien y réfléchir, nous serions-nous vraiment régalé avec un petit Harry Potter Junior ? Ou aurions-nous crié au scandale, à la redite purement commerciale ?



Jack Thorne, John Tiffany & J.K Rowling, Harry Potter 8 : Harry Potter and the Cursed Child Parts 1 & 2 : The Official Script Book of the Original West End Prod

***Du même auteur***
Une place à prendre

mercredi 7 septembre 2016

Les 100, tome 2 : 21ème jour

Cela fait vingt et un jours que les 100 ont posé le pied sur la Terre. Ils sont les premiers humains à fouler le sol depuis des siècles... C'est tout du moins ce qu'ils croient. Face à un ennemi invisible, Wells fait de son mieux pour garder le groupe soudé. Clarke part en expédition sur le mont Weather à la recherche d'autres Colons, tandis que Bellamy est déterminé à sauver sa soeur, quel que soit le prix à payer. Restée à bord du vaisseau en orbite, Glass se trouve confrontée au pire des choix imaginables entre l'amour de sa vie et la vie elle-même.
Dans cette suite haletante du premier tome de la série Les 100 de Kass Morgan, des secrets vont être révélés, des certitudes bousculées et des relations mises à rude épreuve. Et les 100 vont devoir lutter pour survivre de la seule manière qui soit possible : ensemble.

Même si j'ai pris plaisir à lire ce second tome c'est tout de même un bilan mitigé au final.

Commençons par les points positifs : c'est toujours aussi bien écrit et malgré quelques longueurs ça se lit bien, les flash-back apportent beaucoup à l'intrigue et certains personnages y gagnent en épaisseur (on s'éloigne un peu des clichés ados en leur donnant un vrai background et c'est tant mieux !), on a plus d'actions que dans le premier tome, le rebondissement final est juste grrrr et on est plus qu'impatient de lire le tome 3 !
On alterne toujours entre les divers points de vue des personnages et ce tome m'a permis de m'attacher à l'intrigue "spatiale" alors que pour le premier tome j'étais plus en attente des points de vue "terrestres", ce tome est donc à mon avis plus équilibré entre les deux parties.

Ce qui l'est moins : on est vraiment dans un tome de transition et ça se sent... Jusqu'au fameux rebondissement final on a peu de surprise, l'action est là mais c'est attendu pour ne pas dire un peu réchauffé par moment et c'est dommage.

J'attends toutefois le final avec une certaine impatience, j'espère qu'il sera à la hauteur et surtout à la fois original et surprenant. Kass Morgan a amorcé une trilogie sur un super concept, elle a de la matière et une bonne qualité d'écriture, on n'en attend donc pas moins !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Kass Morgan, Les 100 - Livre 2 : 21ème jour

***Du même auteur***
Les 100, tome 1

mardi 6 septembre 2016

Mes premiers airs de rock

Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique. C'est au travers de grands tubes de musique rock réarrangés pour eux que les petits écouteront et découvriront leurs premières chansons d'Elvis Presley, les Beach Boys, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, The Clash ou Nirvana !
Un livre sonore pour découvrir les premiers airs de Rock !

Je sors un peu de ma bibliothèque habituelle aujourd'hui pour vous parler de ce livre premier-âge, et généralement de cette collection de livre-audio petit enfant chez Grund qui est un véritable coup de cœur !

Les rayonnages en librairie pour les titres premiers âge semblent à première vue très très fournis mais une fois qu'on s'y penche un peu plus on se rend vite compte qu'on tourne rapidement en rond... Livres de bain, livres marionnette et imagiers puis viennent ensuite les livres premiers héros (Tchoupi, Timothé et autres P'Tit loup ou Petit Ours brun)...
Les livres de bains ça va un temps, les imagiers c'est toujours appréciable et l'offre est gigantesque mais quand on veut un peu de nouveauté ce n'est pas satisfaisant. Avant de passer aux premiers livres héros (que pour ma part je trouve gnangnan à souhait, pas sûre qu'on passe par cette étape si on peut la combler par autre chose !) je cherchais quelque chose d'intermédiaire ; le livre-audio était un bon compromis.

L'offre là aussi s'est bien développée depuis quelques temps et est assez volumineuse en rayon mais on y retrouve principalement des imagiers sonores.
Grund se démarque avec cette collection "Mes premiers livres sonores" par des titres orientés sur la musique : mes premiers airs de rock, Vivaldi, Mozart, Beethoven, Chopin, mes berceuses de musique classique...

Les jeunes enfants sont généralement très réceptifs à la musique, mon fils tout particulièrement adore ça. Combinons ça à un âge où ils adorent appuyer sur des boutons : bingo !
Côté parent la valeur ajoutée c'est le côté culture musicale (un livre avec une valeur éducative qui l’eut cru :p ) et personnellement je préfère entendre 20 fois de suite un air de Nirvana ou de Chopin qu'un barrissement d'éléphant ou un klaxon de voiture ! (parce que oui, votre chère petite tête blonde comprendra vite le fonctionnement et elle va aimer ça appuyer sur le bouton, plus que de tourner les pages !).
Plus sérieusement ménagez-vos nerfs, les jeunes enfants ne se lassent pas facilement et aime la répétition, autant choisir quelque chose de plus supportables pour les adultes, non ?

Mes premiers airs de Rock a été le premier livre sonore de cette collection pour mon fils et un vrai coup de cœur, c'est à la fois ludique, agréable et suffisamment solide pour son jeune âge. Il est attirant et coloré, facile à utiliser (en 2 minutes il avait compris le fonctionnement des boutons et comment les repérer sur chaque page) et peu encombrant.

Si je ne devais lui trouver qu'un défaut ce serait sur l'usure des piles un peu trop rapide selon moi face à ces petits doigts agiles et avides ! Un conseil donc, à l'achat en rayon, veillez à ce que la languette de première utilisation soit bien présente (ce qui vous indiquera au moins qu'il n'a pas déjà été écouté des millions de fois en magasin et donc une pile neuve !)



Chez Grund illustré par Aurélie Guillerey,Mes premiers airs de rock

vendredi 17 juin 2016

Merry Gentry, Tome 7

Je suis Meredith NicEssus, princesse Fey, détentrice des Mains de Chair et de Sang et surtout, je suis enceinte de jumeaux, sésame de mon accession au trône Unseelie.
Ces enfants à naître ont été engendrés par cinq de mes gardes mais mon Oncle, Taranis, Roi de la Lumière et de l’Illusion, prétend en être le père. Aujourd’hui, sa folie est une menace pour mes hommes comme pour mes héritiers…

Soyons honnête, j'ai de plus en plus de mal avec cette saga et même si quelques points me poussent à la finir c'est surtout le "j'ai déjà lu 6 tomes" qui me motive à la terminer...

Hamilton est partie bien trop loin pour moi je crois... J'aime sa vision du monde Faë, la plupart de ses personnages mais tout ça se retrouve bien trop souvent noyés sous des délires psychédéliques-magico-féériques franchement zarb et des parties de jambes en l'air à n'en plus finir. Voilà pour le contexte de la saga !
Concernant ce tome, j'avais un peu peur qu'elle retombe dans ses travers après s'être relativement bien contenue sur le tome 6 et c'est un peu le cas sur la première moitié de tome malheureusement.
Ça s'accélère sur la seconde moitié et l'intrigue avance bien, on pense même lire un tome de fin de saga en toute honnêteté donc le plaisir est au rendez-vous ! Hamilton aurait du pu en rester là mais... mais non. Allez savoir pourquoi, si elle ne sait pas s'arrêter, ne veut pas abandonner ses personnages ou si elle a une vraie idée derrière la tête mais elle rebondit au dernier moment.

Pour le coup je suis vraiment perplexe sur ce tome 8 dans ma PAL !



Laurell K. Hamilton, Merry Gentry, Tome 7 : Les ténèbres dévorantes

***Du même auteur***
Anita Blake :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Tome 5
Tome 6
Tome 7
Tome 8
Tome 9
Tome 10
Tome 11
Merry Gentry :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Tome 5
Tome 6

lundi 13 juin 2016

Je t'ai rêvé

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

Un roman surprenant, prenant et terriblement bien écrit qui nous plonge dans les tourments quotidiens d'une jeune ado schizophrène...

Il a une réelle empathie qui se noue très rapidement avec Alex et c'est là le point fort du roman. La maladie fait partie d'elle, elle est indissociable de ce qu'elle est et dès les premières pages on comprend combien son combat est effrayant et quotidien.
Zappia nous livre un roman impactant, qui lève le voile sur une pathologie mal connue du grand public et souvent mal perçue : un roman d'utilité publique si je puis dire.

Le lecteur est aussi perdu qu'Alex entre réalité et mensonges de son cerveau, confronté à cette réalité : que croire quand on ne peut pas se fier à ce qu'on l'on voit, entend, ressent ? Terrible...
C'est donc un roman qui m'a touché au cœur et qui m'a ouvert ouvert les yeux aussi, je ne peux que vous le conseiller fortement !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Francesca Zappia, Je t'ai rêvé

jeudi 7 avril 2016

Les Chroniques de Dani O'Malley T2 : Burned

Ce soir, j'ai peut-être vaincu l'un des pires Unseelies de tous les temps, mais le silence et la désolation qui règnent dans ce qui était autrefois le coeur de Temple Bar me donnent le cafard. Je veux retrouver mon Dublin. Je veux que cette foutue glace disparaisse. Alors que je viens de faire halte, maussade, l'extrémité d'un objet dur et pointu se pose soudain dans mon dos. - Lâche ton épée, Dani, dit Mac derrière moi.

Cette chronique pourrait se résumer par un "Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa" mais je vais essayer de développer un peu :)

Attendue et vite dévorée cette suite comble toutes les frustrations du tome précédent et en apporte de nouvelles, Karen Marie Moning est juste incroyable !
L'énorme plaisir de ce tome, celui quasi-immédiat c'est qu'on retrouve au plus près les personnages principaux de la première saga Les chroniques de MacKayla Lane (oui oui Barrons et Mac !!!!) en plus de ceux plus présents au sein de cette saga et qu'on découvre un peu mieux (surtout sur les hommes de la bande à Barrons). On découvre aussi le sort de Christian, qu eje ne pensais pas revoir si vite... Au final, surprise le personnage le plus absent de ce tome c'est Dani elle-même et c'est aussi le cœur de l'intrigue de tome.

C'est un tome moins sage que le premier (graou !!) et qui apportent plus d'éclaircissements et de révélations aussi tout en générant de nouvelles questions. Une fois encore on a hâte de lire le suivant.
Pour le reste, on retrouve bien l'ambiance et le style est plus proche de celui de la première saga (principalement parce qu'en grande partie c'est un récit point de vue Mac). C'est toujours drôle - les dialogues Barrons/Mac m'avaient manqué ! - surprenant et un peu décalé à la fois, avec peut-être juste un peu moins d'action que dans certains autres tomes sur cet univers.

Donc voilà, je me suis régalée de bout en bout, j'ai pris plaisir à retrouver les personnages de la première saga et l'évolution de l'intrigue de celle-ci me plait beaucoup, j'ai vraiment très très hâte de passer à la suite !!



Karen Marie Moning, Les chroniques de Dany Mega O'Malley, Tome 2 : Burned

***Du même auteur***
Les chroniques de MacKayla Lane :
Tome 1 : Fièvre noire
Tome 2 : Fièvre rouge
Tome 3 : Fièvre faë
Tome 4 : Fièvre fatale
Tome 5 : Fièvre d'ombre
Les chroniques de Dani O'Malley :
Tome 1 : Iced
Les Highlanders :
Tome 1 : La malédiction de l'elfe noir

vendredi 1 avril 2016

Extraits choisis #64

- Eh bien, mademoiselle Lane ?
- Je réfléchis.
- Ne vous faites pas mal.

Karen Marie Moning, Les chroniques de Dany Mega O'Malley, Tome 2 : Burned

jeudi 31 mars 2016

Lily Bard, Tome 3 : Sombre célébration

Depuis le drame que j’ai vécu, mes visites à Bartley se sont faites rares. Mais aujourd’hui, me voilà de retour dans ma ville natale pour assister au mariage de ma sœur, qui m’a désignée comme sa demoiselle d’honneur. Malheureusement, j’ai bien l’impression qu’une nouvelle tragique est sur le point de s’inviter à la table. “Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais !” Il semblerait que j’aie trois jours pour trouver la réponse !

Un tome qui permet de découvrir notre héroïne dans un autre environnement et à travers ses liens familiaux, miam !

Outre l'enquête de tome qui porte sur des kidnappings et qui joue son rôle une fois de plus, cet opus lève le voile sur le passé de Lily ; "l'avant agression" ce qui ne la rend que plus attachante encore.
Autre différence avec les tomes précédents, ici notre héroïne n'est plus isolée socialement. Ce n'est pas facile pour autant, elle est même carrément mal à l'aise la plupart du temps ce qui nous montre une autre facette du personnage.

L'autre bon point c'est la présence de Jack, leur relation s'affirme et un équilibre s'installe peu à peu.

Dans l'ensemble on reste dans les mêmes tons, une enquête différente mais toujours bouclée en un tome et qui même si elle bien menée ne comblera pas les vrais fans de thriller.
C'est une nouvelle fois une lecture légère et divertissante, j'apprécie cet équilibre entre la partie polar et le reste. Je me suis attachée à Lily et je la retrouve toujours avec plaisir ! Plus que deux tomes malheureusement, je vais faire trainer un peu...



Charlaine Harris, Lily Bard, Tome 3 : Sombre célébration

***Du même auteur***
La communauté du Sud :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Tome 5
Tome 6
Tome 7
Tome 8
Tome 9
Interlude mortel
Tome 10
Mariage mortel
Tome 11
Tome 12
Tome 13
Les mystères de Harper Connelly :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Lily Bard :
Tome 1
Tome 2

mercredi 30 mars 2016

Perdue et retrouvée

Essayez d'imaginer :
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison...
C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n'était que le début d'un autre ?

C'est toujours avec une certaine impatience et curiosité qu'on attaque un nouveau Cat Clarke, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre si ce n'est à être surpris ! Ce tome ne change pas la donne !

L'auteur nous offre cette fois une histoire familiale, centrée sur deux sœurs pour être exacte, touchée par un drame : l'enlèvement d'une des deux petites filles.
Elle réapparait bien des années plus tard, changée, irrémédiablement et tout le roman tourne autour des non-dits, de la culpabilité, de la fêlure de la relation des deux sœurs et de ce qui ne pourra pas être réparé...
Enfin c'est ce qu'on pourrait penser de prime abord, mais une fois encore c'est Cat Clarke, ça ne peut être aussi simple !

Le roman est mené par Faith, la sœur "survivante" qui a du grandir dans l'ombre de cette sœur disparue, triste célébrité malgré elle d'un faits divers en somme.
Cat Clarke nous propose là un personnage complexe et attachant, qui passe par une foule d'émotions et qui rend le roman à la fois chargé et très humain : la joie des retrouvailles, la culpabilité, le doute, la suspicion, la colère aussi...

Honnêtement je ne peux pas vous en dire plus sans vous dévoiler des points clés du roman ce qui gâcherait vraiment la lecture, aussi me contenterai-je de vous dire que ce livre m'a mis une claque ! Il est riche émotionnellement, surprenant et vraiment bien écrit, foncez !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Cat Clarke, Perdue et retrouvée

***Du même auteur***
Confusion
Cruelles
A kiss in the dark

- page 2 de 76 -